Theme Settings

Theme color
Primary Bg Color:
Primary Text Color:
Secondary Text Color:
Mode Layout
Box
Wide
Theme Mode
Box
Box
Primary font:
Secondary font:
Background body Color:
Background box body Color:
Footer Background Color:
close
close
close
bougies
Gros Fuck
Prix 14,00 €
close
close

Nouveaux produits

Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits
Apithérapie pour Animaux

Apithérapie pour Animaux

Apithérapie pour Animaux

L'apithérapie, qui signifie littéralement, « soigner par les abeilles », est une discipline ancestrale qui consiste à traiter différents maux par le biais des produits de la ruche. Les connaissances de l’usage médicinal du venin d’abeille remontent à l’Antiquité mais ce n’est que tout récemment qu’elle est appliquée aux animaux : ses bienfaits sont tels que son usage devient de plus en plus répandu pour soigner les petits bobos de nos compagnons.

les bienfaits

Les produits de la ruche sont bénéfiques à bien des égards, notamment pour soulager les problèmes articulaires, diminuer la douleur, traiter l’épilepsie, voire même soigner la sclérose en plaques chez l’humain (l’équivalent chez le chien étant la myélopathie dégénérative).

Plusieurs études ont été réalisées chez l’animal afin d’évaluer le potentiel analgésique et anti-inflammatoire du venin d’abeille et sa capacité à diminuer la douleur ou la raideur.  Des doses très concentrées en venin d’abeille purifié auraient ainsi contribué à l’amélioration d’un certain type d’arthrite chez le rat. Le rat étant un mammifère, cela peut laisser supposer que les effets observés sont les mêmes chez l’humain ou le chien, bien qu’il n’y ait que peu d’études réalisées à ce jour sur le sujet.  

Bien qu’il s’agisse de produits naturels, l’apithérapie nécessite certaines précautions. Si vous observez chez votre chien des troubles digestifs, ou encore des démangeaisons après lui avoir donné du miel, de la propolis, de la gelée royale ou encore du pollen, cela signifie très probablement qu’il y est allergique. Il est ainsi recommandé d’administrer au départ des doses en petites quantités afin de voir comment l’organisme réagit. De même, l’utilisation du miel est déconseillée si l’animal a du diabète ou souffre d’un cancer.

utilisation

- LE MIEL

Possédant des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, il est utilisé pour traiter certaines blessures et brûlures, pour diminuer les suintements (type hot-spot) et les gonflements (type mammite), pour favoriser la digestion, pour traiter la sphère ORL (toux de chenil par exemple), pour améliorer l’état de la peau et pour apporter souplesse et brillance au poil. Le miel est un excellent tonifiant, il peut être ajouté à la gamelle du chien senior, sportif ou convalescent pour augmenter son niveau d’énergie. Il faut toutefois veiller à ne pas dépasser la posologie suivante : ½ à 1 cuillère à café par jour en fonction de la taille du chien. Le miel est déconseillé avant l’âge d’un an. 

- LA PROPOLIS

La propolis est un mélange de résine de végétaux récoltée par les abeilles de sécrétions salivaires, de miel et de cire d’abeille.  Elle agit comme un antibiotique et un antibactérien local pour traiter l’inflammation comme les otites par exemple ou les problèmes buccaux comme les gingivites, etc. On la trouve sous forme de spray, pratique pour l’hygiène buccale, ou sous forme de poudre, plus adaptée pour les problèmes d’oreille ou les plaies afin de favoriser leur séchage.   

- LE POLLEN  

Le pollen, surnommé également « pain des abeilles » est récolté par les abeilles sur les fleurs pour nourrir la ruche. C’est un aliment complet qui stimule les muscles, lutte contre la fatigue, reminéralise l’organisme, protège le foie et prévient le cholestérol. On l’adresse en particulier aux chiots, aux chiens âgés, aux chiens sportifs ou convalescents. 

mise en garde

Tout comme les humains, les animaux peuvent être allergiques aux produits de la ruche. Le mieux est de tester en appliquant ou en ingérant de petites quantités et en surveillant votre animal. N'hésitez pas à discuter et à demander conseil à votre vétérinaire. Dans tous les cas, si l'état de votre animal ne s'améliore pas dans les 7 jours, il est préférable de consulter un vétérinaire. 

Laisser une réponse